• Le comparateur de mutuelles santé du Groupe Gesco Assurances

Votre mutuelle Santé en 2 minutes chrono !

N° Vert : 02 62 341 341

Appel GRATUIT depuis un poste fixe

Comprendre le taux de remboursement des mutuelles à la Réunion

Publié le Lundi 23 Avril 2018
Comprendre le taux de remboursement des mutuelles à la Réunion

Comme en métropole, la Sécurité sociale à la Réunion rembourse une partie des frais médicaux. La mutuelle prend en charge le complément de ces dépenses. Quelle est la différence entre une mutuelle à 100 %, 200 % ou 300 % ? Comment calculer les taux de remboursement de la complémentaire santé ?

Sécurité sociale : un remboursement sur une base de 70%

Lorsqu’un patient consulte son médecin traitant ou un spécialiste dans le cadre du parcours de soins coordonnés, il bénéficie d’un remboursement de 70% du tarif conventionnel. Pour une consultation classique chez un généraliste à 29,60 euros par exemple, la Sécurité sociale rembourse 20,72 euros. Il reste 8,88 euros à la charge de l’assuré. C’est ce qu’on appelle le ticket modérateur.

Cette part complémentaire est remboursée entièrement ou en partie par la complémentaire santé. Souscrire à une mutuelle n’est pas obligatoire, mais c’est recommandé : au fil des consultations ou des soins divers, la somme peut devenir importante. Surtout lorsqu’on consulte des spécialistes, avec des frais plus importants.

Que signifie une mutuelle à 100%, 200% ou 300% ?

La prise en charge de la mutuelle pour chaque soin ou dépense de santé dépend des garanties souscrites. Ces garanties s’appuient généralement sur un pourcentage de remboursement. C’est ce qui correspond aux 100 %, 200 % ou 300 %.

La mutuelle s’appuie sur le tarif de base de la Sécurité sociale à hauteur de 100%. 200 % signifie que le remboursement correspond à deux fois la base de remboursement de la Sécurité sociale. 300 % correspond à trois fois la base de remboursement de la Sécu. A condition bien sûr que le total remboursé ne dépasse pas le coût des soins !

Plus les garanties augmentent, plus les montants des cotisations aussi. Mais il ne faut pas hésiter à calculer : pour des soins dentaires coûteux – des couronnes dentaires par exemple, une mutuelle à 300% peut s’avérer très intéressante